Socialter. Un magazine vraiment pour nous

Apocalypse, no ! Le titre de l’éditorial du N° 1 de socialter annonce la couleur de ce nouveau magazine français 100% dédié à la social-économie et aux innovations positives pour la société et l’environnement. Fini le capitalisme sauvage, finies la concurrence à tout crin et la recherche du seul profit. Place au partage et à la démocratie participative, priorité aux innovations sociales, aux entrepreneurs du changement.

Socialter_n0001

Au sommaire du premier numéro de ce nouveau bimestriel papier et digital, beaucoup de (bonnes) nouvelles sur une autre manière de faire de l’économie et du management. Et un passionnant dossier joliment intitulé «Finance mon amour !». Avec des articles qui nous intéressent directement : un portrait de Muhammad Yunus, « roi sans trône et père fondateur du microcrédit, une présentation du crowdfunding, de la finance solidaire, de l’intrapreneuriat social, entre autres.

La palme revient à une page de la rubrique « une journée dans la vie de… » en l’occurrence dans la vie d’un conseiller microcrédit actif à l’Adie, cette association française « pour le droit à l’initiative économique » lancée et longtemps présidée par Maria Novak, dont s’est très directement inspiré Georges Aegler, le fondateur de Microcrédit Solidaire Suisse.
Joignant le geste à la parole, socialter s’est en partie financé par un appel au financement participatif (crowdfunding). Plus de 200 mécènes et lecteurs-fondateurs ont ainsi contribué à la naissance de ce nouveau magazine.

P.S. socialter no 2 vient d’arriver dans les kiosques suisses. Avec un dossier cette fois sur l’habitat participatif (coopératives et collectifs d’habitants) et plein d’articles intéressants, dont un sur les possibilités et avantages des marchés de produits alimentaires en circuit court, directement du producteur au consommateur, tous deux conscients de leur responsabilité envers l’environnement.

Mots-clés : , , , ,

Articles relatifs

Les commentaires sont fermés.