Tenir sa comptabilité – un devoir très utile

Une comptabilité tenue à jour permet de savoir à tout moment où en est une entreprise et d'en évaluer aussi bien la situation financière que l'activité commerciale. 

Comptabilité, dossiers, calculatrices

Tenir sa comptabilité, c'est un devoir pour tout chef d'entreprise, si petite soit-elle. C'est aussi se donner un instrument fiable pour suivre la marche des affaires et mesurer leur développement. Des comptes bien tenus permettent de confronter périodiquement les charges et les produits d'exploitation – plus communément dit les dépenses et les recettes. Pour qu'une comptabilité manifeste toute son utilité, son organisation doit être simple et compréhensible, permettant les mises à jour régulières et les bouclements provisoires périodiques.

Pour la bonne tenue d'une comptabilité courante, vous avez intérêt à respecter les cinq règles d’or suivantes :
  1. Conserver un justificatif pour chacune des transactions effectuées
 
  1. Classer les justificatifs par ordre chronologique de date de paiement ou d’encaissement.
 
  1. Tenir un livre de caisse, de poste ou de banque, avec mises à jour quotidiennes ou hebdomadaires selon le volume d'activités de l'entreprise
 
  1. Enregistrer chaque opération en inscrivant la date, le numéro de la pièce justificative, la nature de l’opération (achat, frais, encaissement, etc.), le montant correspondant et le solde du jour
 
  1. Vérifier régulièrement les versements effectués par les débiteurs. Une mauvaise gestion des débiteurs entraîne le plus souvent une insuffisance de liquidités pour l’entreprise.

Pour la tenue de la comptabilité générale, vous pouvez, selon vos besoins, utiliser un logiciel spécialisé, tel Banana qui répond en général bien aux besoins des créateurs d'entreprises aidés par Microcrédit Solidaire Suisse. A défaut de connaissances comptables suffisantes, vous aurez avantage à faire appel à une fiduciaire, au moins pour la clôture des comptes.

 
Mots-clés : , , , ,

Articles relatifs

Les commentaires sont fermés.