Romain-Daniel Gosselin, Lausanne

Romain-Daniel Gosselin possède un Ph.D. en physiopathologie moléculaire et neuroscience de l'Université́ Pierre et Marie Curie (Paris). Après plusieurs postes de chercheur, il est devenu collaborateur scientifique au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Avec le crowdfunding en complément d’un microcrédit de MSS, il a créé Biotelligences et vise deux objectifs principaux: améliorer la communication dans la recherche scientifique et aider à transformer la science en un levier pour le développement humain.

Bio intelligences

  • Nom : Gosselin
  • Prénom : Romain-Daniel
  • Enseigne : Biotelligences LLC
  • Lieu : Gratta-Paille 2, 1018 Lausanne
  • Date de lancement : juillet 2013
  • Date de lancement du crowdfunding: septembre 2013
  • Site internet : http://www.biotelligences.com/

20130826070935-RDG3_copy

                   

Comment s’y prend-on pour se lancer dans le crowdfunding?

En tout premier lieu, il faut tourner une vidéo promotionnelle. Ce qui peut être coûteux et prendre beaucoup de temps. Elle doit bien présenter le projet et son promoteur, être plaisante à regarder et cibler précisément le public que l’on veut toucher. Dans mon cas, il s’agissait de chercheurs en biologie. Ensuite, on met la vidéo en ligne sur YouTube par exemple ou Vimeo.

Le site de crowdfunding s’y connecte automatiquement par une procédure simple à mettre en route. On crée un compte sur ce site – Indiegogo par exemple – en remplissant la formule d’inscription qui vous demande les identifiants usuels: nom, prénom, adresse mail, etc. On choisit ensuite la catégorie du projet (PME dans mon cas). Cette étape permet de décrire le projet, de justifier la somme dont on a besoin, de présenter la récompense à venir en cas de réussite du projet et de préciser le mode de crowdfunding. Car il en existe deux. Le mode «tout ou rien» signifie que si le montant demandé n’est pas atteint, on rembourse les fonds. Le mode «flexible» indique au contraire qu’on se contentera du montant réuni dans le délai prévu, même s'il n’atteint pas la somme souhaitée. Ces étapes franchies, il faut immédiatement faire de la publicité par tous les moyens possibles – bouche à oreille, réseaux sociaux, famille, amis, etc. – car le délai pour la recherche de fonds est limité, à soixante jours dans mon cas.

Recommanderiez-vous le crowdfunding à d’autres créateurs d’entreprise?

Oui mais pas à tout le monde. Cette procédure correspond bien aux projets humanitaires et culturels, qui ont généralement de la peine à se financer et qui peuvent faire vibrer la corde de la générosité chez les donateurs. Dans le cas des PME en revanche, la motivation altruiste est tout naturellement moins forte, même si l’entreprise possède un aspect social. Mes recommandations sont dès lors les suivantes: fixer un objectif financier raisonnable, fignoler le texte de présentation et la vidéo promotionnelle, trouver une contrepartie intéressante ou amusante pour les contributeurs, montrer clairement que les fonds ne serviront pas à créer une entreprise mais à monter un projet dans le cadre de cette entreprise. Ce genre d’appel est intéressant car il permet d’augmenter les fonds propres de la PME et, s’il réussit, crédibilise l’entreprise dans la mesure où elle a su s’attirer la confiance de la communauté des internautes visés.

Votre propre campagne de crowdfunding constitue-t-elle une réussite à vos yeux?

Oui, en un sens, car j’ai réussi à réunir dix mille francs de fonds propres supplémentaires, ce qui n’est pas négligeable lors des premiers pas d’une PME. En outre, ce succès constitue un bon argument de marketing car il démontre que la communauté des internautes visés m’a fait confiance et a cru à l’utilité de mon entreprise. D’un autre côté, je suis un peu déçu car j’avais fixé le montant de vingt mille francs pour objectif financier.

Mots-clés : , , , , , ,

Articles relatifs

0 comments